Santé et nutrition Tendances

Nutrition infantile : un marché façonné par les consommateurs

Le marché de la nutrition infantile est en pleine évolution et les industriels doivent s’adapter aux demandes des consommateurs. En effet, ce sont eux qui façonnent les nouveaux contours du secteur infantile par des valeurs fortes : naturalité, qualité, transparence et traçabilité.

 

Un marché mature en quête d’opportunités

Le marché de la nutrition infantile, qui comprend le lait infantile et les aliments de diversification, a atteint 53,5 Mds$ en 2019, avec une projection à 79,6 Mds$ d’ici 2024.[1] Le secteur de la nutrition est globalement en progression. C’est notamment dû à une importante prise de conscience des consommateurs, qui recherchent une meilleure alimentation, et à des actions de prévention renforcées par de tierces parties. Des marchés se détachent et progressent, comme la nutrition sportive ou clinique. À l’inverse le secteur de l’infantile est en transition, avec une croissance plus modérée de 2,5 % entre 2017 et 2019, et qui cherche à se renouveler. L’Asie, et en particulier la Chine, est un acteur important avec une prévision de croissance élevée (+12 % en volume) pour 2024. À l’inverse, les marchés européen et nord-américain sont plus matures avec une croissance moindre (+1% en volume).

Sur ce marché, la catégorie lait infantile est la plus importante. En 2019, elle représentait 40,3 Mds$ et devrait atteindre 60,2 Mds$ en 2024.

Aujourd’hui, le marché de la nutrition infantile doit s’adapter et se transformer pour répondre à de nouveaux défis.

Aujourd’hui, le marché de la nutrition infantile doit s’adapter et se transformer pour répondre à de nouveaux défis. Par exemple, la tendance du bio est très présente sur le marché, le nombre de références de laits et d’aliments infantiles bio augmente dans les rayons et sont poussées par une forte demande des consommateurs. Les parents cherchent des produits premium et de haute qualité nutritionnelle. De plus, l’innovation est un facteur clé pour capter le consommateur avec des formules de plus en plus proches du lait maternel. Par exemple, des ingrédients tels que les probiotiques, ou des MFGM (milk fat globule membrane) font leur apparition dans les formules de lait infantile. De plus, les apports nutritionnels peuvent être optimisés grâce aux protéines de lait hautement purifiées.

 

Les attentes des consommateurs impulsent les mutations du marché de l’infantile

Lors de l’achat d’un produit infantile, en particulier le lait, les parents accordent plus d’importance à la qualité qu’au prix. Les effets bénéfiques sur la croissance, le système immunitaire et le système digestif sont les principaux critères. Autour de valeurs clés telles que la naturalité, la transparence, la durabilité et la praticité, comment répondre à leurs attentes ?

 

Une valeur clé : la naturalité

La nutrition infantile n’échappe pas à un retour au naturel et au fait maison. Les consommateurs recherchent des produits avec une liste d’ingrédients courte et claire, pour mieux choisir ce qu’ils donnent à leurs enfants. Les parents recherchent aussi des produits avec un minimum d’étape de transformation. Pour répondre à cette demande, on assiste au développement de kits de recettes prêts à l’emploi. Les ingrédients et les process de fabrication sont ainsi mieux contrôlés.

La nutrition infantile n’échappe pas à un retour au naturel et au fait maison.

Les formules infantiles passent aussi au naturel avec de nouvelles appellations telles que le grass-fed. Ces formules sont composées d’ingrédients issus de vaches nourries à l’herbe. Ainsi, cette tendance est en accord avec les valeurs recherchées par les parents : de la naturalité et de la traçabilité.

À la recherche du « cleanest label »

Les labels sont devenus un facteur de choix. Pour 32 % des parents, le label AB est un critère de choix pour la nutrition infantile[2]. Les marques sont aujourd’hui obligées de proposer des alternatives bio pour rester compétitives. Le local est également un levier apportant un gage de qualité et de réassurance pour les acheteurs.

En plus des labels, les mentions « sans » sont un facteur d’achat. , rassurent les parents qui souhaitent donner à leur enfant les produits les moins transformés possible.

La transparence devient un outil de communication

Les parents ont besoin de réassurance sur la composition des produits, en particulier sur le lait infantile. Pour cela, les marques communiquent de plus en plus sur la traçabilité de leurs produits. De nouvelles technologies sont utilisées, comme la blockchain, pour garantir la traçabilité du produit depuis l’origine jusqu’à la mise en rayon. Les parents ont accès à ces informations grâce à un QR code présent sur l’emballage. Ils peuvent donc savoir d’où vient chaque ingrédient et qu’elles ont été les étapes de transformation.

Les marques communiquent de plus en plus sur la traçabilité de leurs produits.

Les marques jouent aussi la carte de la transparence sur l’emballage. Grâce à des packaging transparents, en entier ou juste un encart, les parents peuvent satisfaire leur curiosité et voir l’aspect du produit avant l’achat. Cette notion peut encore être poussée plus loin avec la visite des usines de fabrication et des rencontres avec les agriculteurs partenaires. Des marques ont même fait le choix d’investir dans leurs propres fermes bio pour maîtriser de A à Z la traçabilité du produit.

La nutrition infantile va plus loin

Avec un rythme de vie plus intense, les parents recherchent souvent des solutions pratiques, nomades et rapides. Pour cela, des marques créent des formats à emporter, tels que de petites bouteilles individuelles. Grâce à ces portions de laits, yaourts ou compotes, les parents sont sûrs d’apporter aux enfants les nutriments dont ils ont besoin pour bien grandir.

Une autre tendance venue d’Angleterre : la DME (diversification menée par l’enfant), qui prend de l’ampleur dans le monde. Le principe est de faire découvrir aux bébés, dès 6 mois, de nouvelles saveurs et textures. Les enfants découvrent le goût des aliments un par un, grâce, par exemple, à des bâtonnets de légumes tendres, comme des carottes. Il s’agit de faire découvrir chaque texture et chaque goût séparément, pour permettre à l’enfant de bien les identifier.

Toutes ces initiatives sont des actions de réassurance auprès des consommateurs qui recherchent des produits bons nutritionnellement pour les enfants, naturels et avec une bonne traçabilité des ingrédients.

Prolacta® et Laktodem®, des solutions pour la nutrition infantile

Lactalis Ingredients propose un ingrédient naturel à haute valeur nutritionnelle pour la nutrition infantile. Prolacta® est une protéine soluble du lait fabriquée en France et issue de vaches nourries à l’herbe. Aucun additif ni produit chimique n’est utilisé pour sa production. Après pasteurisation, la protéine est extraite grâce à un procédé de filtration membranaire à basse température. Cette méthode permet d’obtenir une protéine premium, plus proche de sa forme originale dans le lait cru préservant ainsi sa valeur biologique et son profil en acides aminés.

Lactalis Ingredients propose aussi une large gamme d’ingrédients dédiés à la nutrition infantile tels que le lactose et des poudres de lactosérum déminéralisé à 90% ou 70%  sous la marque Laktodem®. Entièrement dédiés la nutrition infantile et adulte, les produits Laktodem® répondent  aux dernières exigences en matières de sécurité des aliments et de qualité nutritionnelle.

Le principal défi de ce secteur est de comprendre les comportements d’achat des futurs clients et d’innover sur la qualité nutritionnelle des produits.  Le goût et la qualité restent des piliers importants dans les choix des parents. Désormais, la naturalité, la traçabilité et la praticité des offres sont des atouts majeurs pour séduire le consommateur. Ainsi, le marché de la nutrition infantile innove et s’adapte aux nouvelles attentes des consommateurs.

 

Sources :

[1] Global Data, 2020
[2] YouGov, d’après une étude Omnibus, 2019

 

Partager sur LinkedIn